Comme prévu, une orthophoniste de l'association a co-animé le samedi 2 juin ce P'tit Déj Parents qui avait lieu à Saint-Yrieix. L'autre animatrice était un médecin généraliste, sensibilisée elle aussi à la problématique de l'usage des écrans auprès des jeunes enfants.

20180602_104316      20180602_104321

Cette rencontre a regroupé quelques mamans dans un cadre convivial où chacune a pu exprimer ses souhaits, ses difficultés, ses contraintes.

Dans un premier temps, l'une d'entre elles a raconté son expérience de maman d'un petit garçon de trois ans. Elle a expliqué pourquoi et comment son petit a dû être "sevré" des écrans, et les bienfaits que lui-même et sa famille ont tiré de cette modification des habitudes. Le chemin a été long et difficile, il n'est bien sûr jamais terminé, mais cette maman exprime bien à quel point ce petit garçon s'est ouvert et épanoui depuis.

Ensuite, de petits groupes ont été créés afin de réfléchir ensemble aux usages que l'on fait des écrans au quotidien : combien de temps y consacre chacun des membres de la famille? quel serait, dans l'idéal, le temps à y consacrer? dans quelles conditions surtout utiliser les écrans de manière raisonnable?

Un temps de mise en commun a enfin été mis en place, et les professionnelles ont apporté des éléments de réponse aux questions posées.

Pour terminer, quelques pistes ont été proposées aux parents, notamment sur la question : que puis-je proposer à mon enfant à la place des écrans?

De 0 à 6 ans, l'enfant a besoin d'explorer le monde à travers ses sens. Il aime aussi faire comme ses parents ou autres personnes de son entourage. Ainsi par exemple, on peut proposer à un tout petit des paniers à trésors ("paniers Montessori"). Dans ces paniers remplis d'objets du quotidien (propres et non dangereux, pour qu'il puisse les manipuler), l'enfant trouvera de quoi sollliciter ses cinq sens. On peut lui proposer des paniers thématiques (thème cuisine, salle de bain...)

A partir de 2 ans, un enfant peut comencer à participer aux activités de la maison :  "mettre les mains à la pâte", ranger de petites choses, participer aux activités extérieures comme le jardinage...

De 7 à 10 ans, l'enfant a un grand besoin de relations sociales. Paradoxalement, c'est aussi une période de grande fragilité, car à ce moment-là il peut aussi s'enfermer dans des relations virtuelles par le biais des écrans.

On peut donc favoriser la pratique d'une activité extra-scolaire, mais aussi les relations avec ses copains en les invitant à la maison.

La famille est aussi un cadre important pour lui: proposer des jeux de société, partager avec lui un dessin, un livre (même s'il sait lire)... effectuer des sorties ensemble : une balade, un film au cinéma... partager aussi des activités de bricolage, cuisine... discuter avec lui de choses futiles ou plus graves...